Le Père Gabriel, prêtre fidei donum à Aurec-sur-Loire

Arrivé en 2017 de l’île de Madagascar, le Père Gabriel Ranaivomanana est le curé de l’ensemble paroissial (EP) Notre-Dame de la Faye d’Aurec-sur-Loire. Un nouvel ensemble qui regroupe les communes d’Aurec-sur-Loire, de Pont-Salomon et de Saint-Férréol-d’Aurroure. Il a été inauguré le 6 juillet 2019 en présence de l’évêque, Monseigneur Luc Crepy.

Père Gabriel Aurec-sur-Loire« Je suis arrivé au sein du diocèse en septembre 2017 », se souvient encore ému le Père Gabriel Ranaivomanana, curé de l’ensemble paroissial Notre-Dame de la Faye d’Aurec-sur-Loire. « Ma première année dans les terres altiligériennes était une année d’acculturation, explique-t-il. J’ai dû apprendre à connaitre le fonctionnement et créé une proximité avec les paroissiens pour être bien intégré. » Il est aujourd’hui curé du nouvel ensemble paroissial qui regroupe les communes d’Aurec-sur-Loire, Pont-Salomon et Saint-Ferréol-d’Auroure. En juillet 2019, pour son inauguration, une célébration a été organisée à la chapelle Notre-Dame de La Faye à Aurec-sur-Loire. « Un lieu où nous avons pu célébrer la messe en plein air et clôturer l’année pastorale avec des animations, des chants et un pot de l’amitié. »

Palier la crise des vocations

« Comment envisager l’avenir des paroisses ? », s’interroge le père Gabriel qui fait face à la crise des vocations et la pénurie de prêtres. Ce nouvel ensemble paroissial qui regroupe un bassin de vie de 10 000 habitants est réparti sur trois communes : 6000 habitants à Aurec, 2000 habitants à Pont-Salomon et 2700 habitants à Saint-Férrol d’Auroure) Ce regroupement a été pensé depuis plusieurs années par ses prédécesseurs et a pris progressivement forme. « Si chaque paroisse conserve sa propre identité, ses habitudes et façons de fonctionner avec ses équipes d’animations et liturgiques, ses équipes de funérailles et d’entretien, cet ensemble se structure et avance peu à peu », souligne-t-il. Les trois paroisses se sont regroupées pour mettre en commun par exemple l’initiation chrétienne, l’équipe d’animation pastorale ou le conseil économique à la chorale… « Un travail important reste à accomplir. Il faut accepter de renoncer à de vieilles habitudes et que chaque paroissien fasse preuve de motivation afin de parvenir à une unité réelle. Ce serait formidable si de bonnes volontés venaient enrichir les groupes existants. »

Son parcours de prêtre fidei donum

A 40 ans, le Père apporte un nouveau souffle nouveau et un dynamisme à l’ensemble paroissial. Lui et le Père Martin à Saint-Julien-Chapteuil, tous deux originaires de Madagascar. Leurs arrivées en France sont le fruit d’une convention signée en 2017 entre le diocèse d’Antsirabé (Madagascar) et le Puy-en-Velay. Le Père Gabriel Ranaivomanana est né en 1977 à Madagascar. Après son ordination en 2008, il a été rattaché pendant neuf ans au diocèse d’Antsirabe et a exercé dans la paroisse Soavina où il a pris la tête de « vingt-un clochers ». Il est envoyé en 2017 dans le diocèse pour une durée de trois ans renouvelable. « Il s’est développé une réciprocité entre les deux diocèses. Nous pouvons parler de collaboration étroite. C’est un échange de foi, de savoir-faire et de culture… Comment se rencontrent les deux différentes cultures ? Comment évangéliser ? L’objectif est le même mais la façon de faire est peut-être différente. » La convention évoluera peut-être à l’avenir car le diocèse prévoit d’envoyer des laïcs au niveau pastoral pour effectuer des stages à Madagascar.

L’attachement à son île de Madagascar

Le Père Gabriel aime raconter les coutumes de son pays aux paroissiens. Pendant la période de Carême 2018, il a organisé une soirée thématique. En septembre 2019, pour son 31e voyage apostolique, le Pape François s’est rendu à Madagascar. Une nouvelle occasion d’aborder ce sujet avec les paroissiens.

« Le Pape François dit toujours « qu’il faut aller vers », souligne-t-il. Il se soucie des périphéries. Madagascar est un pays en voie de développement. Il était présent pour montrer que l’Église est aux côtés des Malgaches et encourager les peuples à aller plus loin dans le développement de la foi.  Mes amis prêtres ont assisté à la messe du Pape parce que c’est une grâce. » Le Pape n’était pas venu à Madagascar depuis octobre 1989 (NDLR le Pape Jean-Paul II). « Trente ans après, le Pape François vient sur l’île. C’est un signe fort pour la population qui doit affronter au quotidien contre la pauvreté, l’insécurité et la corruption », conclut-il.

Sur le même thème

  • Jardin Camino Le Puy

    Le Camino, un lieu de rencontre pour les pèlerins et les touristes

    La Via Podiensis est la voie la plus fréquentée du chemin de Saint-Jacques de Compostelle. 25 000 pèlerins prennent le départ chaque année depuis la cité ponote. Situé sur les hauteurs de la ville, au pied de la cathédrale Notre-Dame au Puy-en-Velay, « Le Camino », est un lieu d’accueil et de rencontres pour les pèlerins en partance pour les chemins, les touristes ou les visiteurs. Dominique Bourgin est la responsable des lieux depuis son ouverture en juillet 2012.

  • IMG_5589

    La commission « Maison commune écologie » du diocèse du Puy-en-Velay

    Florence Bonnefoux est Déléguée épiscopale aux mouvements et associations de fidèles (Demaf) dans le diocèse du Puy-en-Velay. Elle appartient à la commission diocésaine « Maison Commune écologie ». Une commission initiée par Mgr Luc Crepy et qui fait suite à l’Encyclique du Pape François Laudato Si’. Depuis 2018, ses membres prévoient des temps de partage autour de la nature et de réflexion sur l’écologie. Ils ont lancé aussi des initiatives comme la « Fête de la Création » à Brioude ou à Yssingeaux (Haute-Loire).

  • IMG_5558

    Le « Relais des clochers », un lieu d’information et de coordination au Puy

    Inauguré en 2018 et béni par Monseigneur Luc Crepy, le « Relai des clochers » dans le centre-ville du Puy-en-Velay donne pignon sur rue avec ses vitrines décoratives. Cette structure qui regroupe d’anciennes paroisses du bassin ponot est à la fois un lieu d’information et de coordination. Le Père Jean-Loïc Ollu, est à la tête de ce nouvel ensemble paroissial Notre-Dame-du-Puy depuis septembre 2019.

  • Père Jean-Pierre Debard

    « Terres d’espérance » un évènement rural national en préparation

    Le Père Jean-Pierre Debard est curé de l’ensemble paroissial Saint-Jean du Velay volcanique depuis 2015. Au sein du diocèse du Puy-en-Velay, il a une double casquette car il est, à la fois, aumônier du mouvement Chrétiens dans le monde rural (CMR) et référent de la Commission « Maison commune » pour l’écologie intégrale. En avril 2020, il participera à « Terres d’espérance », un rassemblement national autour de la mission de l’Église en monde rural. Très actif dans les préparatifs, il sera présent à Chateauneuf-de-Galaure avec 800 autres membres ecclésiales.

  • 5 novembre 2016 : Mgr Luc CREPY, évêque du Puy, président de la cellule permanente de lutte contre la pédophilie (CPLP) de la Conférence des évêques de France

    Mgr Luc Crepy, évêque du Puy-en-Velay

    Ordonné évêque le 12 avril 2015, Mgr Luc Crepy a pris la succession de Monseigneur Henri Brincard décédé en 2014. Au niveau national, il est président de la cellule permanente de lutte contre la pédophilie (CPLP) de la Conférence des évêques de France.

  • Dominique Roux (DIR)

    Le dialogue interreligieux au Puy-en-Velay

    Dans le diocèse du Puy-en-Velay, Dominique Roux est délégué diocésain en charge du dialogue interreligieux. Mgr Luc Crepy, évêque du Puy-en-Velay l’a nommé à ce poste en décembre 2017. Il organise avec le groupe de Dialogue interreligieux (DIR) des conférences et des rencontres islamo-chrétiennes pour promouvoir le dialogue, la tolérance et le respect.

  • Le Père Jean ferrapy

    Sur les traces des vingt-quatre martyrs de la Terreur

    Jean Ferrapy, est prêtre auxiliaire à Saint-Just-Malmont à 20 kilomètres d’Aurec. A 80 ans, il a la responsabilité de promouvoir la reconnaissance des vingt-quatre martyrs de la Révolution Française et la béatification de l’Abbé François Mourier et de ses compagnons mis à mort pendant la période dite de la « Grande Terreur » en 1793 et 1794.

  • 06 janvier 2010 : La cathédrale Notre-Dame de l'Annonciation du Puy-en-Velay illuminée sous la neige. Puy-en-Velay (43), France.

January 06, 2010: The cathedral of Notre-Dame du Puy-en-Velay, (43), France.

    Le diocèse du Puy

    A travers une interview de Mgr Luc Crepy, une présentation de la cathédrale Notre-Dame du Puy et des reportages au Puy-en-Velay, la ville sanctuaire ou à Aurec… Partons à la découverte du diocèse du Puy. En vidéos Suivre le diocèse du Puy sur les réseaux sociaux

  • à la découverte des diocèses de france

    A la découverte des diocèses de France

    Tous les mois, nous vous invitons à découvrir un diocèse à travers un portrait de son évêque et des membres de la communauté catholique qui l’animent et le font vivre. Quelles sont les priorités pastorales développées ici ou là ? Quelles sont les dates-clés, les figures de saints ou les hauts-lieux spirituels qui ont marqué son […]