La coopération missionnaire entre Saint-Denis et le diocèse d’Owando

Le Père Jacques Meunier, 78 ans, prêtre ainé du diocèse de Saint-Denis et le Père Borice Mokele, prêtre étudiant résidant de la paroisse Notre-Dame du Rosaire des Lilas incardiné dans le diocèse d’Owando (Congo Brazzaville) symbolisent le jumelage. De cette rencontre est née une solide amitié et un jumelage entre le diocèse de Saint-Denis et le diocèse d’Owando. Moments fraternels de la vie ecclésiale du diocèse de Saint-Denis.

REPORTAGE

DSC_0650« La coopération, c’est s’ouvrir à la dimension missionnaire et universelle », explique le Père Jacques Meunier, prêtre aîné du diocèse de Saint-Denis, chargé depuis trois ans de la coopération missionnaire. En cette fin du mois de juin, le Père Jacques Meunier vient saluer une dernière fois, son ami, le Père Borice Mokele à la paroisse Notre-Dame des Lilas.

Après une dernière année de thèse en psychopathologie clinique à l’Université de Strasbourg, ce prêtre étudiant de 42 ans prépare ses cartons pour finaliser son déménagement. Rappelé par son évêque, Monseigneur Victor Abagna-Mossa, il s’apprête à repartir dans le diocèse d’Owando (Congo-Brazzaville) pour devenir le directeur du séminaire Saint Pie X à Makoua. Il succède au Père Julien Ndinga.

La création du jumelage Saint-Denis-Owando

Diocèse OwandoDepuis trois ans, l’histoire du jumelage entre Saint-Denis et Owando est celle d’un succès. Aujourd’hui, on compte de nombreuses réalisations en termes d’éducation, santé ou pastorale. C’est pourtant l’histoire d’une rencontre fortuite entre l’évêque de Saint-Denis, Monseigneur Pascal Delannoy et l’évêque d’Owando, Monseigneur Victor Abagna-Mossa qui a permis de lancer cette collaboration franco-congolaise. De passage en France, en 2014, Monseigneur Victor Abagna-Mossa rend visite au Père Stanislas Ebara-Etou, un prêtre étudiant résidant à Montreuil et en profite pour rencontrer l’évêque de Saint-Denis.

En parallèle, le Père Jacques Meunier fête ses 75 ans en 2014. « J’étais frappé par la limite d’âge, précise-t-il. Le vicaire général m’a demandé d’émettre des souhaits pour ma retraite. Un projet de jumelage était en cours mais aucune démarche n’avait été entreprise. Le diocèse avait seulement lancé une réflexion en fonction de la population locale présente en Seine-Saint-Denis et des prêtres étrangers installés dans le diocèse. » Le Conseil épiscopal appuie la demande du Congo Brazzaville. La communauté africaine étant très importante en Seine Saint-Denis, le choix de ce pays était une motivation supplémentaire. « Les Congolais de Brazzaville n’ont pas de communautés et sont peu représentés sur le diocèse alors que les Congolais provenant de la République Démocratique du Congo (RDC) ont une communauté qui se réunit chaque dimanche à l’église Saint-Charles du Blanc-Mesnil», résume le Père Borice Mokele.

Monseigneur Pascal Delannoy nomme le Père Jacques Meunier délégué à la coopération missionnaire, et lui remet une lettre de mission. En plus du jumelage entre Saint-Denis et Owando, il est en charge de la Journée missionnaire mondiale en 2019 initiée par le Pape François, de l’accueil des neufs prêtres étrangers, des vingt prêtres étudiants, de la Journée des collégiens (5e et 6e) à Lisieux.

La concrétisation du jumelage

Diocèse OwandoLe Père Jacques Meunier croise en 2014 une première fois le Père Borice Mokele à Notre-Dame des Otages (Paris XXe) lors d’un repas dominical sans savoir qu’ils se reverront quelques temps plus tard au Congo Brazzaville. Ils se retrouvent début 2016 à Owando. « Monseigneur Victor m’avait transmis les coordonnées de deux prêtres du diocèse pour que je puisse prendre contact avec eux : le Père Borice, devenu entretemps curé de la cathédrale Christ-Roi d’Owando et le Père Julien directeur du moyen séminaire. » Le Père Jacques se rend six semaines au Congo Brazzaville où il est hébergé par les prêtres. « Ils m‘ont fait visiter le diocèse. C’est un territoire de 400 000 habitants très étendu qui est situé au cœur de la cuvette congolaise, à la fois entre le fleuve et la forêt équatoriale. »

Mgr Delannoy et Mgr Victor Abagna-MossaLe jumelage prend forme en juillet 2016 quand une délégation du diocèse se rend une semaine au Congo Brazzaville. Un moment symbolique. « Il a ordonné avec son homologue Mgr Victor Abagna-Mossa trois prêtres et trois diacres à Owando, explique le Père Jacques Meunier. Mgr Pascal Delannoy porte bien la dimension de la solidarité intercontinentale. « Il a été invité dans plusieurs pays comme le Rwanda ou le Burkina Faso. Il a conscience qu’il faut aider le diocèse à s’ouvrir à un dynamisme missionnaire. »

Vers un dynamisme missionnaire

En plus des échanges de prêtres et de missionnaires, les relations de jumelages reposent essentiellement sur des actions éducatives, sanitaires et pastorales. « Ces trois champs d’action sont nécessaires. L’Église a une présence utile et importante », rappelle le Père Meunier. « À la demande de l’évêque d’Owando, deux délégués diocésains de l’Enseignement catholique de Saint-Denis ont passé une semaine en février pour rencontrer leurs homologues. Ils ont visité trois écoles, explique le Père Jacques Meunier. Ils souhaitent bénéficier de notre expérience et travailler à une formation des cadres de l’enseignement catholique dans leur diocèse. » Le diocèse de Saint-Denis s’est engagé également à aider des prêtres à obtenir leur carnet de santé.

Processus de réciprocité

Le Père Jacques a des idées plein la tête. L’œuvre missionnaire devrait trouver un nouveau souffle avec l’établissement de passerelles entre des classes de l’Enseignement catholique du diocèse de Saint-Denis et celles du diocèse d’Owando. Dans un échange de compétences, il va aussi proposer à des étudiants ou à des jeunes retraités qui envisagent une année de césure de se rendre dans le diocèse d’Owando. L’objectif : proposer à des volontaires d’enseigner l’anglais dans les établissements scolaires et le moyen séminaire ou travailler en tant que laborantins dans les dispensaires médicaux.

Dernier volet et non des moindres, celui de l’ouverture sur le monde. « Je souhaiterais que les trente prêtres étudiants qui viennent réaliser un remplacement d’été chaque année racontent ce qu’ils vivent dans leur pays. Il s’agit d’interpeller les populations du 93 et de donner à entendre des situations pour que ça nous ouvre à la dimension du monde », rapporte-t-il. Les paroisses de Seine-Saint-Denis sont multi-ethniques et les fêtes diocésaines se multiplient. « Nous avons à nous enrichir de la diversité. Comment ouvrir les communautés chrétiennes ou le diocèse à l’accueil des autres ? En multipliant les témoignages et en vulgarisant l’histoire des pays. » Le Père Jacques Meunier et le Père Borice Mokele ont la même ambition, celle de favoriser l’information et la responsabilité de l’Église comme témoin évangélique d’une démarche de paix.

Sur le même thème

  • Pères Tanneguy Viellard et Joseph Zhao

    A la rencontre de la communauté catholique chinoise de Seine-Saint-Denis

    Le Père Tanneguy Viellard est prêtre à Notre-Dame des Vertus d’Aubervilliers (Seine-Saint-Denis). Il a été de 2014 à 2016 aumônier de la communauté catholique chinoise. Depuis deux ans, il a passé le relai au Père Joseph Zhao, nouvel aumônier de la communauté chinoise et aussi vicaire de la paroisse Notre-Dame du Rosaire au Lilas, dans le diocèse de Seine-Saint-Denis. Focus sur la communauté chinoise catholique d’Aubervilliers.

  • 14 octobre 2016 : Portrait de Mgr Pascal DELANNOY, évêque de Saint-Denis (93), France

    Saint-Denis : « Le Département est marqué par une grande diversité culturelle »

    Monseigneur Pascal Delannoy est évêque de Saint-Denis depuis 2009. L’occasion de faire le point sur ses actions à travers son bilan et ses projets futurs. Interview.

  • 14 janvier 2018 : Messe de consécration du nouvel autel de la basilique Saint-Denis par Monseigneur DELANNOY, évêque de Saint-Denis (93), France.

    Un nouveau chœur pour la basilique-cathédrale Saint-Denis

    La basilique cathédrale de Saint-Denis s’embellit d’un chœur restauré et réaménagé, qui accueille un mobilier liturgique de pierre et de lumière réalisé par l’artiste Vladimir Zbynovsky. Le défi était de taille dans ce haut lieu de la liturgie, de l’Histoire de France et de l’histoire de l’art.

  • Mgr Delannoy et Mgr  Victor Abagna-Mossa

    La coopération missionnaire entre Saint-Denis et le diocèse d’Owando

    Le Père Jacques Meunier, 78 ans, prêtre ainé du diocèse de Saint-Denis et le Père Borice Mokele, prêtre étudiant résidant de la paroisse Notre-Dame du Rosaire des Lilas incardinés dans le diocèse d’Owando (Congo Brazzaville) symbolisent le jumelage. De cette rencontre est née une solide amitié et un jumelage entre le diocèse de Saint-Denis et le diocèse d’Owando. Moments fraternels de la vie ecclésiale du diocèse de Saint-Denis.

  • Soeur Amélie d'Aboville

    Sœur Amélie d’Aboville, religieuse de l’Assomption à Bondy

    Sœur Amélie d’Aboville est religieuse de l’Assomption à Bondy (Seine-Saint-Denis). Elle a prononcé ses vœux perpétuels, à 33 ans, le 26 mai 2018. Témoignage.

  • 2018-03-11 Aulnay SPl Scrutin Aldrc (17)

    Le Père Chimel Erche, prêtre depuis trente ans à Aulnay-sous-Bois

    Les paroissiens le connaissent tous sous le nom de « Père Chimel ». Il vient de célébrer ses trente années de sacerdoce. Il est prêtre de la paroisse Saint-Sulpice à Aulnay-sous-Bois. Témoignage sur sa vocation de prêtres.