Le diocèse de Marseille, l’expérience de dialogue interreligieux

Après avoir vécu vingt-cinq ans dans le sud Algérien au sein d’une communauté de Père blanc, le Père Raphaël Deillon est désormais vicaire de la paroisse Saint-Antoine dans les quartiers nord de Marseille (XVe arrondissement). Depuis sept années, il est délégué diocésain pour les relations avec les musulmans. Un service diocésain qui existe depuis 1974 et qui réunit sept membres. Lumière sur les initiatives islamo-chrétiennes réalisées dans le diocèse de Marseille.

SONY DSC

« On ne peut pas côtoyer journellement des gens si on n’aime pas, et on n’aime pas si on ne meurt pas à nous-mêmes », explique le Père Raphaël Deillon, délégué diocésain pour les relations avec les musulmans. « Quand on aime, tout est possible. C’est le premier principe de la rencontre et du dialogue ».  Artisan du dialogue islamo-chrétien, le Père Deillon prône la rencontre avec les musulmans et invite à croire encore au dialogue interreligieux.

Le service du dialogue avec les musulmans – dans lequel il œuvre – a un double objectif : « celui d’être attentifs aux évènements qui marquent les chrétiens dans leur rapport avec les musulmans et recueillir les échos de ce qui se vit entre chrétiens et musulmans dans les quartiers, milieux scolaires, associations, monde de la santé » et « aider chacun à se situer en vérité dans la rencontre avec les musulmans, en permettant une connaissance sérieuse de l’islam et en donnant des points de repères pour vivre le dialogue ».

Les initiatives et manière de se rencontrer

SONY DSC

Sans la rencontre, le dialogue n’est pas possible. Comment dialoguer sur le terrain ? Le Père Deillon a mis en place avec son équipe des initiatives pour maintenir le lien. Depuis 2010, à la demande de Mgr Georges Pontier, Archevêque de Marseille, des prêtres et des imams se rencontrent régulièrement pour échanger sur leur foi et enrichir leur connaissance des autres confessions. L’occasion d’aborder des questions comme les notions de salut dans les différentes confessions, la liberté de conscience, la laïcité et la sécularisation de la société française sans oublier la sainteté.

La tente d’Abraham, symbole d’hospitalité

Autre démarche du dialogue inter-religieux qui rencontre un franc succès, celle des journées Saint-Maur. Une initiative annuelle qui permet aux chrétiens et aux musulmans de fêter, dialoguer, prier dans le parc de la maison Saint-Maur autour d’un pique-nique, sous la tente d’Abraham. L’idée est venue de femmes chrétiennes et musulmanes lors de l’année jubilaire de la Miséricorde. Le thème 2019 qui portait sur « l’hospitalité » a permis de réunir plus de 400 personnes dont Mgr Jean-Marc Aveline, évêque auxiliaire de Marseille et président du Conseil pour les relations interreligieuses et l’imam Abdessalem Souiki. Des rencontres qui permettent une ouverture sur l’autre, la remise en cause des préjugés et des amitiés nouées.

La formation des acteurs

Bâtir des ponts, c’est aussi former les acteurs de demain à travers des témoignages d’expériences ou des partages de références aux textes traitant du dialogue dans le Magistère ou en étudiant les pionniers du dialogue comme le Cardinal Lavigerie, Charles de Foucauld, Louis Massignon ou Christian de Chergé. Des cours, des colloques et des formations sont donnés à l’Institut des sciences et de théologie des religions (ISTR).

Sur le même thème

  • 16 août 2013 : Vue sur le J4,  Le MuCEM (Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditéranée), le Fort Saint-Jean et la cathédrale Sainte Marie Majeure. Marseille (13) France.

August 16, 2013: View on the J4, the MuCEM (Musée des civilisations de l'Europe et de la Méditéranée - Museum for Europe and the Mediterranean), the Fort Saint-John and Saint-Marie Majeure cathedral. Marseille (13), France.

    Le diocèse de Marseille

    La présence chrétienne à Marseille remonterait aux temps apostoliques avec le débarquement près de Marseille de Lazare qui en aurait été le premier évêque. Partons à la découverte de ce diocèse aux 122 paroisses. En vidéos Suivre le diocèse de Marseille sur les réseaux sociaux