La procession de la Sainte Coiffe, évènement jubilaire incontournable

Le Dimanche des Rameaux 2019 marque l’ouverture solennelle à Cahors de l’ostension de la Sainte Coiffe, dont le moment fort sera la mise en procession dans les rues de la ville le samedi 27 avril, avant d’être installée dans la chapelle ostentatoire de la cathédrale Saint-Étienne lors du week-end de la Pentecôte. Fréderic Servera, ancien directeur du sanctuaire de Rocamadour, coordonne l’organisation de la journée processionnaire du 27 avril, et nous parle de l’engouement des fidèles pour ce trésor de la Passion du Christ.

79 ans que les murs de la ville ne l’ont pas vue…

Samedi 27 avril, s’élancera à 15h de l’Église Saint Barthélémy un petit âne cadurcien. Derrière lui, 33 groupes de pèlerins portant 33 bannières à l’effigie des instruments de la Passion, la Sainte Coiffe de Cahors, linge recouvrant la tête du Christ lors de son ensevelissement, qui n’a pas vu les rues de sa ville depuis 1940 et enfin un cortège de clercs, d’officiels et de corporations d’artisans de la ville. Entre 3000 et 5000 personnes sont attendues dans les rues de Cahors.

29 avril 2009 : Sainte Coiffe conservée dans un reliquaire de la fin XIXe s., Chap. Saint Gausbert, Cath. Saint Etienne de Cahors (46), France. April 29, 2009: Holy Headgear in a reliquary of the 19th century, Saint Gausbert's chap., Cath. Saint Etienne, Cahors, France.

29 avril 2009 : Sainte Coiffe conservée dans un reliquaire de la fin XIXe s., Chap. Saint Gausbert, Cath. Saint Etienne de Cahors (46), France.April 29, 2009: Holy Headgear in a reliquary of the 19th century, Saint Gausbert’s chap., Cath. Saint Etienne, Cahors, France.

Pourtant, tous les acteurs de la procession du 27 avril 2019 s’accordent à dire qu’ils n’inventent rien, ils ne font que reprendre une tradition ostentatoire dont les techniques et les outils sont les mêmes depuis le XIXème siècle. Le magnifique reliquaire de la Sainte Coiffe est d’ailleurs celui de 1899.

Renouveau de la piété populaire

L’ostension de la relique de la Sainte Coiffe correspond à une véritable attente des fidèles. « C’est un lieu de rencontre du Christ, celui qui sait mieux faire que nous. La piété populaire n’est pas un vain mot », assure Frédéric Servera, qui avait coordonné la procession mariale de la mission Zachée en 2016. Selon lui, nous nous tenons à un moment charnière entre une église post Vatican II qui se repose sur les témoignages de vie, et une église fondée sur le kérygme. Et pour annoncer la parole, on peut compter sur les objets de la pitié populaire, qui renaît petit à petit, au rythme de l’Église. Ce souffle nouveau est également incarné par les jeunes, qui ont largement répondu présent pour rejoindre les rangs la garde d’honneur et le défilé des bannières. 200 personnes sont d’ailleurs impliquées dans la préparation de la journée du 27 avril. Frédéric Servera insiste sur le dynamisme donné par l’évêque de Cahors Monseigneur Camiade : « Il est avec nous, il est même devant nous ! ».

Et ensuite ?

Avant 1940, la Sainte Coiffe était montrée en procession dans les rues de la ville à la Pentecôte. On ne sait pas encore si la tradition de la procession sera reprise par Monseigneur Camiade. En attendant, la relique sera proposée à la vénération des fidèles à partir du week-end de la Pentecôte tous les jours de 9h à 19h en la cathédrale Saint-Étienne.

 

La Sainte Coiffe au cœur de la célébration des 900 ans de la cathédrale de Cahors : 3 dates à retenir

  • 14 avril, dimanche des Rameaux : ostension dans la cathédrale
  • 27 avril, dimanche de la miséricorde : procession dans les rues de Cahors
  • 8, 9 et 10, week-end de la Pentecôte : inauguration de la chapelle qui accueillera désormais le reliquaire

Sur le même thème

  • à la découverte des diocèses de france

    A la découverte des diocèses de France

    Tous les mois, nous vous invitons à découvrir un diocèse à travers un portrait de son évêque et des membres de la communauté catholique qui l’animent et le font vivre. Quelles sont les priorités pastorales développées ici ou là ? Quelles sont les dates-clés, les figures de saints ou les hauts-lieux spirituels qui ont marqué son […]