Décès du frère Jean-Pierre Schumacher, dernier survivant des moines de Tibhirine

Le Frère Jean-Pierre Schumacher, dernier survivant du massacre du monastère trappiste algérien de Tibhirine en 1996, est décédé dimanche 21 novembre 2021 à Midelt au monastère Notre-Dame de l’Atlas du centre du Maroc. Il avait 97 ans.

Il était l’un des deux survivants du massacre du monastère de Tibhirine enlevés et assassinés en mars 1996 pendant la guerre civile algérienne. Le frère Jean-Pierre Schumacher (1924-2021) avait échappé par miracle à l’enlèvement des sept frères par le Groupe islamique armé (GIA). Depuis le décès du frère Amédée Noto en 2008, il était le dernier survivant de cet enlèvement. Il est décédé dimanche 21 novembre 2021 à l’âge de 97 ans à Midelt, au Maroc où il résidait depuis 2000.

Le Frère Jean-Pierre Schumacher est né le 15 février 1924 à Buding, en Moselle. Après des études chez les Maristes de Lyon, il est ordonné prêtre en 1955 puis entre dans l’ordre religieux cistercien en 1957. En 1964, sur appel de l’évêque d’Alger, il rejoint le Monastère Notre-Dame de l’Atlas de Tibhirine, en Algérie. Après le drame de Tibhirine, il se replie en 1996 à Fès puis s’installe en 2000 au monastère Notre-Dame de l’Atlas à Midelt, une ville perchée à 1 500 m au cœur du Moyen Atlas où il devient le prieur d’une petite communauté. Son objectif ? Perpétrer l’esprit de Tibhirine dans cette région montagneuse.

Le Frère Jean-Pierre avait reçu le matin même la sacrement des malades. “Ce matin de la fête du Christ-Roi, il a reçu l’onction des malades, puisqu’il ne se trouvait pas bien depuis hier soir. Les confrères sont allés célébrer l’Eucharistie et au retour ils l’ont trouvé déjà mort“, précise le communiqué rédigé par le Cardinal Cristóbal Lopez Romero, Archevêque de Rabat. Il est entré au Royaume en ce jour du Christ-Roi, pour lequel il a vécu et donné sa vie.”

Les circonstances du massacre de Tibhirine n’ont toujours pas été élucidées. Les moines de Tibhirine, Mgr Pierre Claverie, frère Henri Vergès, des Pères Blancs et six religieuses de différentes congrégations avaient été béatifiés en 2018 à Oran en Algérie. Le frère Jean-Pierre avait pu assister à la béatification. En mars 2019, le frère Jean-Pierre avait rencontré le pape François lors de sa visite apostolique au Maroc.

Selon le communiqué, les obsèques devraient être célébrées mardi 30 novembre au monastère de Notre-Dame de l’Atlas où il a terminé sa vie.

Sur le même thème

  • Béatification des 19 martyrs d’Algérie : « ces Bienheureux aimaient le peuple algérien »

    Le 8 décembre 2018, les dix-neuf religieux catholiques assassinés durant la « décennie noire » de la guerre civile, seront béatifiés au sanctuaire de Santa Cruz à Oran (Algérie). Monseigneur Paul Desfarges, archevêque d’Alger, avait rédigé en novembre 2018, une lettre pastorale qui explique le sens de la démarche de l’Église catholique en Algérie. Voici son témoignage.