Salutation finale du Saint-Père au Pérou

Salutation finale du Saint-Père au Pérou le dimanche 21 janvier 2018.

salutation finale PérouJe remercie le Cardinal Juan Luis Cipriani, Archevêque de Lima, pour ses paroles, ainsi que les évêques de Puerto Maldonado et de Trujillo, dont j’ai pu visiter les juridictions ecclésiastiques ces jours-ci ; je remercie également le Président de la Conférence épiscopale, mes frères évêques pour leur présence et vous tous qui avez fait en sorte que cette visite laisse dans mon cœur une empreinte indélébile.

Je suis reconnaissant à tous ceux qui, nombreux et dont beaucoup sont anonymes, ont rendu possible ce voyage ; en premier lieu, à Monsieur le Président Pedro Pablo Kuczynski, aux Autorités civiles, aux milliers de volontaires qui, par leur travail silencieux et dévoué, comme des ‘‘fourmis’’, ont œuvré pour que tout puisse se concrétiser. Merci aux volontaires anonymes ! Je remercie le comité d’organisation et tous ceux qui, par leur détermination et leurs efforts, ont rendu possible cette rencontre. De manière spéciale, je voudrais remercier le groupe des architectes qui a conçu les trois autels dans les trois villes. Que Dieu préserve leur sens de l’esthétique !

J’ai commencé mon pèlerinage parmi vous en disant que le Pérou est une terre d’espérance. Terre d’espérance par la biodiversité dont elle est dotée et par la beauté d’une géographie capable de nous aider à découvrir la présence de Dieu.

Terre d’espérance par la richesse de ses traditions et des coutumes qui ont marqué l’âme de ce peuple.

Terre d’espérance en raison des jeunes qui ne sont pas l’avenir, mais le présent du Pérou. A eux, je leur demande de découvrir dans la sagesse de leurs grands-parents, de leurs anciens, l’ADN qui a guidé vos grands saints. Jeunes gens et jeunes filles, s’il vous plaît, ne soyez pas des personnes déracinées. Grands-parents et anciens, ne vous lassez pas de transmettre aux jeunes générations les racines de votre peuple et la sagesse concernant le chemin pour parvenir au ciel. Je vous invite tous à ne pas avoir peur d’être les saints du XXIème siècle.

Chers frères péruviens, vous avez tant de raisons d’espérer, je l’ai vu, je l’ai ‘‘touché’’ en ces jours. S’il vous plaît, gardez l’espérance, qu’on ne vous la vole pas ! Il n’y a pas de meilleure manière de garder l’espérance que de rester unis, pour que toutes les raisons qui la soutiennent, grandissent chaque jour davantage.

L’espérance ne déçoit pas (cf. Rm 5, 5).

Je vous porte dans mon cœur.

Que Dieu vous bénisse ! Et, s’il vous plaît, n’oubliez pas de prier pour moi. Merci !

.

Sur le même thème

  • Voyage du pape François au Chili et au Pérou

    Pour son 22e voyage apostolique, le Pape François se rendra du 15 au 21 janvier, au Chili et au Pérou. Pérou : Homélie et discours du pape François Chili : Homélie et discours du pape François Les enjeux du voyage apostolique Présentation des communautés catholiques au Chili et au Pérou Message du Pape aux peuples […]

Sur Instagram

Sur Twitter