JMJ 2011 – Visages et témoignages de pèlerins – 21 août

Sur le site de Cuatro Vientos, les jeunes pèlerins ont fait face samedi 20 août 2011  à des conditions climatiques difficiles. Mais ils attendent avec joie et enthousiasme, la célébration dominicale, point culminant des Journées mondiales de la jeunesse.

samuel_coexister_JMJ2011Samuel, 19 ans, président de l’association Coexister

Coexister est une association qui prône le dialogue interreligieux. Nous sommes un groupe d’une vingtaine de jeunes à prendre part à nos premières JMJ : trois musulmans, un juif, un maronite, trois agnostiques et quinze catholiques romains. Notre souhait est de vivre la dimension jeune de cet événement, et pour les catholiques, d’approfondir leur foi par la rencontre de l’autre.
A titre personnel, ces JMJ m’ont permis d’aller plus loin dans ma particularité chrétienne. Je découvre ainsi le visage de l’Eglise peuple de Dieu et corps du Christ, et sa dimension hiérarchique avec la présence du Pape, des évêques… Je prends conscience de cette organisation qui n’existe pas dans le judaïsme et l’islam. J’ai été marqué lors de ces Journées par la foule présente et les nombreuses rencontres interpersonnelles qu’elles offrent. Je pense, par exemple, au dialogue à propos de l’évangélisation et le respect de l’autre que nous avons eu avec des jeunes du mouvement Anuncio.

Fabrice, 21 ans, volontaire ivoirien pour l’organisation des JMJ

Partie prenante de l’organisation des JMJ au sein du diocèse de Montpellier où je suis mes études de commerce, j’ai voulu être au cœur du dispositif et de l’événement JMJ comme volontaire. Au service des pèlerins, j’ai pu vivre les différents temps de cette grande rencontre. Ce week-end représente pour moi l’apothéose du cheminement que j’ai réalisé tout au long de ces JMJ. Je souhaite renouer avec le Seigneur après m’en être un peu éloigné. J’espère ainsi pouvoir ressouder mes liens avec le Christ et l’Eglise. Prochainement, dans le cadre de mes études, je partirai une année en Chine où ma pratique ne sera probablement plus aussi intense vue la situation du pays. Participer à ces JMJ restera comme un souvenir immense, un souvenir qui ancrera ma foi dans quelque chose de solide.

Noémie, 22 ans, et Beatrix, 21 ans, diocèse de Quimper et Léon

Noémie : « Je suis venue avec le groupe de Morlaix. Lors de la préparation des JMJ, j’ai été marquée par l’unité et la motivation de ce groupe. A Madrid, nous avons beaucoup marché, nous avons eu faim, soif, certains ont fait des malaises, mais nous sommes restés unis. C’est vraiment une grâce, car ce n’est pas quelque chose que l’on peut forcer. J’aimerais que le Pape adresse aux jeunes un message sur la crise économique, ce que nous vivons au quotidien. Une parole de confiance inscrite dans l’espérance ».
Beatrix : « Sur le plan spirituel, je suis partie de France le cœur serré par rapport à ma vie, mes choix… Les temps d’enseignement suivis lors des JMJ m’ont éclairée, je suis en voie de guérison. Je suis venue à Madrid pour être à l’écoute du Pape, non pas pour le rencontrer et le voir comme une star, mais pour essayer de boire sa parole ».

Sur le même thème

  • JMJ 2011

    JMJ Madrid 2011

    XXVIèmes Journées Mondiales de la Jeunesse du 16 au 21 août 2011 à Madrid. Plus de 50 000 jeunes français sont présents. Le thème choisi par le pape Benoît XVI de Madrid est : « Enracinés et fondés dans le Christ, affermis dans la foi » (Colossiens 2,7).