Benoît XVI : un pape sensible au monde moderne

Le père Michel Viot est vicaire épiscopal du diocèse de Blois et auteur de plusieurs ouvrages notamment sur son itinéraire atypique avec « De Luther à Benoît XVI », ou « Le Vrai Et Le Faux » sur la Pensée de Benoît XVI ».

Ancien évêque luthérien converti au catholicisme, écrivain, vous avez un regard original sur les événements religieux et politique, quelle réaction avez-vous eu à l’annonce de Benoît XVI ?

Cette nouvelle m’a fait beaucoup de peine, cela m’a marqué toute la journée. Il était physiquement fatigué depuis son voyage en Amérique du sud, du 23 au 29 mars 2012. J’avais peur pour lui. Finalement c’est logique, il s’est demandé comment il pouvait le mieux servir l’Eglise.

Benoît XVI est un homme intellectuel membre de l’académie des sciences morales et politiques. C’est aussi un homme d’action avec une grande vivacité d’esprit pour aller de l’avant. Sa grande connaissance philosophique et théologique se révèle depuis ses premiers écrits. Ce retrait va lui permettre de continuer à rédiger pour mettre son intelligence dogmatique au service de l’Eglise. Il a encore beaucoup de choses à écrire !

Votre dernier livre « La révolution chrétienne » développe les questions abordées au synode sur la nouvelle évangélisation d’octobre 2012. Selon vous, quelle portée aura ce synode ?

La lettre apostolique « Porta Fidei », écrite pour l’Année de la foi, donne toutes les explications d’une véritable révolution chrétienne avec la nouvelle évangélisation compte tenu des enjeux actuels. Benoît XVI est un très grand pape. Il nous laisse une feuille de route : l’approfondissement du Concile Vatican II, du Catéchisme de l’Eglise catholique, l’Année de la foi. Dans ses encycliques, Benoît XVI a perfectionné la doctrine sociale de l’Eglise, il a été beaucoup plus loin que les autres papes !

A votre avis, quels sont les enjeux marquants du Pontificat de Benoît XVI ?

Je trouve que Jean-Paul II et Benoît XVI ont vraiment été un binôme extraordinaire. Benoît XVI est plus qu’un pape de transition, il a un vrai souci du monde moderne. Sur la question du « mariage pour tous », par exemple, il existe une argumentation autant juridique, psychologique que théologique. Cela rejoint un des objectifs du ministère de Benoît XVI qui a été de réconcilier foi et raison.
 

Sur le même thème

  • Benediction Urbi et Orbi, Benoît XVI

    Renonciation de Benoît XVI à la charge pontificale

    Lundi 11 février, le pape Benoît XVI a déclaré renoncer au ministère d’Évêque de Rome, charge confiée par les cardinaux le 19 avril 2005. Le 28 février 2013 à 20 heures, le Siège de Saint Pierre devient vacant. Le conclave pour l’élection du nouveau Souverain Pontife est alors convoqué.

  • 10 mai 2009: messe célébrée par le pape Benoît XVI au stade d'Amman, Jordanie.

    Année de la Foi (2012-2013)

    Dans le Motu Proprio « Porta Fidei », le pape Benoît XVI a annoncé une « Année de la Foi ». Elle a débuté le 11 octobre 2012, pour le cinquantième anniversaire de l’ouverture du concile Vatican II, et s’est terminée en la solennité du Christ Roi, le 24 novembre 2013. Des livres pour l’année […]

  • Dossier Anniversaire de Vatican II

    Anniversaire de Vatican II

    Le 11 octobre 1962 s’ouvrait le concile Vatican II qui a transformé le visage de l’Église et modifié ses relations avec le monde et avec les autres religions. Cinquante ans après, la mise en œuvre des textes du Concile est toujours d’actualité.

Vatican News

On confond souvent les termes “Rome”, “Vatican”, “Cité du Vatican”, “Saint-Siège”, “Siège apostolique”, “Curie romaine”.

Essayons d’y voir plus clair, même si l’on sait bien que tous concernent le Pape et de ses collaborateurs...

Pour en savoir plus:

Rome

Le Vatican

La Cité du Vatican

Le Saint-Siège ou Siège apostolique

La Curie romaine