Le Synode sur l’Amazonie vécu dans le diocèse du Havre

Du au
Diocèse de Havre
NEWSLETTER Vignettes des articles (17)

Le diocèse du Havre est engagé dans une démarche d’écologie intégrale, qui se décline par exemple à travers une présence active auprès du monde agricole avec le « Carrefour rural », l’accompagnement des personnes les plus pauvres, l’invitation à former une Église en sortie… De plus, la maison diocésaine est titulaire du label « Église verte »

Par ces raisons, Mgr Jean-Luc Brunin a invité un évêque Péruvien qui sera présent au synode et qui nous expliquera en détail le travail, la réflexion et les accords qui ont été conclus au cours de ces journées et qui constitueraient un véritable défi pour l’Église de demain. Mgr Alfredo Vizcarra est l’évêque du vicariat apostolique Saint François-Xavier, situé dans l’Amazonie péruvienne. Il visitera Le Havre et le Pays de Caux les 30 et 31 octobre.

Programme

 

30 octobre :

  • 10h00 : Rencontre avec les prêtres, diacres permanents et responsables des services du diocèse au Centre marial (33 rue Gustave Nicolle au Havre)
  • 20h00 : Conférence de Mgr Alfredo Vizcarra : retour sur le Synode de l’Amazonie, à la Maison Sainte-Anne à Bolbec  (4 rue Fauquet-Fichet)

31 octobre : 

  • 18h30 : Messe anticipée de la Toussaint à la Cathédrale du Havre présidée par Mgr Jean-Luc Brunin et Mgr Alfredo Vizcarra
  • 20h30 : Conférence de Mgr Alfredo Vizcarra : retour sur le Synode de l’Amazonie, à la Maison diocésaine (22 rue Séry au Havre)

 

Mgr Alfredo Vizcarra

Mgr Alfredo Vizcarra S.J. (jésuite) est né en 1960 à Lima (Pérou). Il a été nommé par le pape François comme nouvel évêque du Vicariat apostolique Saint François Xavier du Marañon le 11 juin 2014, qui couvre la zone de Jaén (Cajamarca) à la province de Condorcanqui (Amazonie). Mgr Vizcarra a été auparavant missionnaire du Vicariat apostolique de Mongo en République du Tchad, où il a vécu environ 20 ans.

Il a étudié la philosophie à Santiago du Chili et la théologie à Bello Horizonte au Brésil puis a été envoyé en république du Tchad pour une étape de formation que les jésuites appellent « magistère ». Après avoir étudié l’arabe au Liban et en Égypte, il a été officiellement affecté au Tchad pour y travailler en tant que missionnaire.

Mgr Vizcarra parle couramment le portugais, le français, l’italien, l’arabe classique et l’arabe tchadien et est titulaire d’un baccalauréat en études de l’Islam.