Quête du Vendredi saint

report- quete vendredi saint

 

Le Saint-Siège en accord avec la Congrégation pour les Églises orientales a décidé de transférer la collecte du Vendredi Saint pour la Terre Sainte au dimanche 13 septembre prochain, veille de la Fête de l’Exaltation de la Sainte Croix.

“Le monde entier est et sera affecté par les conséquences de l’épidémie. Nous prions avant tout pour la santé de chacun et la fin de cette épreuve. En Terre Sainte, la situation est également compliquée. Le confinement a poussé à la fermeture tous les Lieux Saints même le Saint-Sépulcre, mais aussi des hôtels, des restaurants, des boutiques, des artisans…Dans bien des régions chrétiennes, l’économie repose presque exclusivement sur les pèlerinages. Nous craignons que le chômage vienne ravager des familles entières.”

“ Les Lieux Saints ne sont pas des musées ou monuments pour touristes, mais des lieux où les communautés des croyants vivent leur foi, leur culture, leurs initiatives caritatives. Aussi doit-on perpétuellement les sauvegarder dans leur sacralité, protégeant ainsi non seulement l’héritage du passé mais aussi les personnes qui les fréquentent aujourd’hui et les fréquenteront dans l’avenir  » – Pape François en Terre Sainte mai 2014.

Chaque année, toute l’Église catholique est invitée à exprimer sa proximité et sa solidarité avec la Terre Sainte lors de la quête impérée du Vendredi saint. 

Pourquoi la Collecte a-t-elle été confiée aux franciscains ?

Il y a 800 ans, du vivant de saint François, les premiers franciscains débarquaient en Terre Sainte ; ils ne l’ont plus jamais quittée. En 1342, le pape Clément VI leur demandait, au nom de l’Église catholique, de prendre soin des Lieux saints ; ils devenaient les « gardiens des Lieux saints« . Notre présence s’articule aujourd’hui autour de trois missions principales : la prière sur les Lieux saints, l’accueil des pèlerins de l’Eglise universelle et le service des plus pauvres et le soutien à l’église locale de Jérusalem.

Où est envoyé l’argent de la Collecte ?

L’intégralité de la générosité de l’Eglise de France et Belgique (diocèses et paroisses indépendantes) est envoyée à l’Economat de la Custodie de Terre Sainte à Jérusalem sachant que 35% de cette Collecte est reversée à la Congrégation pour les Eglises Orientales. Ces dernières années, 65% des collectes reçues par les Franciscains ont été destinées aux œuvres pastorales et sociales et 35% à l’entretien des sanctuaires

En savoir plus