Session de clôture de l’enquête diocésaine en vue de la béatification du père Jacques Hamel

L’enquête diocésaine en vue de la béatification du Père Jacques Hamel a été clôturée le samedi 9 mars 2019 en la chapelle Notre-Dame de l’Annonciation de l’archevêché de Rouen à 10h30. Au cours de cette ultime session diocésaine, après les prestations de serments des officiers de l’enquête, le dossier a été mis sous scellés pour être amené à la Congrégation pour la cause des saints du Saint-Siège à Rome.

 

9 mars 2019 : Le P. VIGOUROUX, prêtre de la paroisse de Saint Jacques sur Darnétal et postulateur du procès en béatification du P.Hamel, et Mgr Dominique LEBRUN, archevêque de Rouen, lors de la conférence de presse qui précède la session de clotûre de l'enquête diocésaine en vue de la béatification du Père Jacques Hamel. Archêché de Rouen (76), France.

Dans un procès en vue de la reconnaissance de la sainteté d’une personne, il y a, comme dans un procès pénal, deux phases : une instruction menée localement avec juge, procureur, greffier, enquêteurs et un jugement rendu par le Pape après étude du dossier instruit. La présente session est la dernière audience de la phase d’instruction.

Au cours de cette ultime session rouennaise, le greffier a présenté à Mgr Dominique Lebrun, archevêque de Rouen, les actes originaux de l’enquête instruite à Rouen ainsi que deux copies. Un porteur sera désigné pour porter ces deux copies à la Congrégation pour la Cause des Saints à Rome.

Les membres du Tribunal (l’archevêque, le juge délégué pour mener l’instruction, le promoteur de justice), mais aussi le postulateur – le père Paul Vigouroux – ont prêté serment d’avoir accompli leur charge fidèlement durant l’instruction. Le porteur désigné a fait de même pour sa mission d’apporter à Rome les deux copies authentifiées. Enfin, le chancelier du diocèse posera les scellés, avec un cachet de cire, sur les actes originaux de l’enquête instruite à Rouen et sur les deux copies afin d’en garantir l’intégrité dans la conservation et le transport et que personne ne puisse ajouter ou en soustraire quoi que ce soit.

Le déroulé de la session de clôture

Prière d’ouverture.
– Accueil par Mgr Dominique Lebrun
– Mgr Dominique Lebrun reçoit le dossier et les deux copies authentifiées de l’enquête diocésaine.
– Mgr Dominique Lebrun annonce le nom du porteur à la Congrégation romaine des deux copies authentifiées, le dossier original restant au diocèse de Rouen.
– Mgr Dominique Lebrun, les membres du Tribunal, le Postulateur et le porteur désigné prêtent serment. Signature du procès-verbal de la dernière session.
– L’archevêque invite le chancelier à la fermeture des cartons et à la mise sous scellé.
– Pendant ce temps, Mgr Dominique Lebrun explique comment est constitué le dossier d’instruction (auditions, rapport des théologiens, rapport des archives, contenu des archives) sans en révéler la teneur (secret d’instruction).
– Prise de parole de Mme Isabelle Enard-Bazire, greffier
– Prise de parole de Mme Catherine Barbe, archiviste.
– Signature et lecture de l’Instrumentum clausurae (acte indiquant que les cartons sont clos) par le postulateur.

Les étapes du procès diocésain

béatification Père HamelLe samedi 20 mai 2017 s’ouvrait officiellement le procès en vue de la béatification ou de la déclaration de martyre du Serviteur de Dieu Jacques Hamel, présumé assassiné en haine de la foi catholique le 26 juillet 2016. Ce jour-là, le père Paul Vigouroux, en tant que postulateur, a été chargé de conduire la première phase, celle de l’enquête diocésaine. Le procès s’est ouvert exceptionnellement moins d’un an après l’assassinat du père Jacques Hamel, le Pape François ayant souhaité dispenser du délai habituel de cinq années après la mort.

Audiences, examens des écrits du père Jacques Hamel, archives

►66 audiences se sont ensuite succédé, de deux à trois heures chacune :
-les 5 témoins du drame du 26 juillet 2016 (Sœur Daniele, Sœur Huguette et Sœur Hélène, Guy et Janine Coponet) ;
-51 témoins présentés par le postulateur lors de la première session (membres de la famille du père Jacques Hamel, amis et paroissiens qu’il a pu connaître dans les différentes paroisses où il a exercé son ministère, habitants et élus des communes de ces paroisses, prêtres du diocèse…) ;
-5 témoins de la propre initiative du Tribunal, appelés témoins ex officio ;
-Les 5 archivistes, chargés de collecter toute la documentation.
Les questionnaires pour ces auditions portaient sur le drame du 26 juillet, les fondements et la consistance du martyre présumé, mais aussi sur la vie du père Jacques Hamel et sa manière de vivre les vertus chrétiennes. Les questions portaient aussi sur sa réputation de sainteté et sur les grâces attribuées à son intercession.

►Deux théologiens ont examiné quelques éditoriaux des feuilles paroissiales et les homélies du père Jacques Hamel (environ 650 ont été retrouvées) et ont remis leur rapport indiquant si dans ces documents se trouvent des éléments contraires à la doctrine catholique et quels sont les points récurrents de sa prédication ;

►La remise du rapport d’archives (méthodologie dans la collecte des documents, inventaire détaillé des archives, description de la personnalité du père Jacques Hamel telle qu’elle apparaît dans ces archives).

Quatre points d’attention pour une éventuelle béatification

Si une éventuelle béatification du père Jacques Hamel est envisagée, ce n’est pas tant à partir de sa vie et de ses vertus chrétiennes que par sa mort en martyr le 26 juillet. A cet égard, quatre points font l’objet d’une attention particulière :

1-Sa mort elle-même : s’agit-il bien d’une mort violente ?
2-L’intention des assassins : est-ce bien en haine de la foi chrétienne ? Y a-t-il eu intention délibérée de s’en prendre à un prêtre ? Y a-t-il eu des paroles prononcées contre la foi chrétienne ? Y a-t-il eu des gestes posés de profanation ou de destruction volontaire d’objets du culte ?
3-La manière de mourir du père Jacques Hamel. Un chrétien ne s’improvise pas martyr, il le devient si, jour après jour, il consent à donner sa vie.
4-La réputation de martyre. Il s’agit là du sensus fidei, du sens de la foi du peuple chrétien. Les chrétiens ont un sens des choses sacrées. C’est un peu le « flair des fidèles » ! Les diverses réactions après la mort du père Jacques Hamel sont aussi un témoignage, quand l’amour a su rester plus fort que les sentiments naturels ou spontanés de haine ou de vengeance.

Sur Twitter

Sur Instagram

En vidéo

Sur le même thème

  • Père_Jacques_Hamel (00000002)

    Père Jacques Hamel ( 1930-2016)

    Le 26 juillet 2016, le Père Jacques Hamel était assassiné dans l’église de St-Etienne-du-Rouvray alors qu’il célébrait la messe. En vidéos Visionnez toutes les vidéos  Mercredi 26 juillet 2017 – Programme des rencontres et célébrations en mémoire du père Jacques Hamel 9h00 – Messe en l’église Saint-Etienne de Saint-Etienne-du-Rouvray présidée par Mgr Dominique Lebrun, archevêque de […]

  • pere-jacques-hamel-aleteia

    Prière d’intercession au père Jacques Hamel

    Pâques 2017   Père Jacques Hamel, veuillez présenter notre prière à Dieu, Père, fils esprit saint ! Vous Lui avez consacré votre vie : que Dieu nous aide à accomplir sa volonté, simplement, fidèlement, chaque jour. Vous lui avez offert le pain et le vin : que Dieu nous aide à ouvrir nos vies pour […]

  • Mgr Lebrun

    Hommage au Père Jacques Hamel : discours de Monseigneur Lebrun

    Deux ans après l’assassinat du Père Jacques Hamel, retrouvez l’hommage civil prononcé le 26 juillet 2018 à Saint-Étienne-du-Rouvray par Monseigneur Dominique Lebrun, archevêque de Rouen.