Des milliers de chrétiens en prière contre la torture

Le 26 juin, à l’occasion de la Journée internationale de soutien aux victimes de la torture, l’Action des Chrétiens pour l’abolition de la Torture (ACAT) mobilise tous les chrétiens pour prier, toute une nuit, pour les victimes de la torture et former ainsi une communauté de veilleurs, partout dans le monde.

23 juin 2012: Célébration oecuménique à l'occasion de la journée internationale de soutien aux victimes de la torture. L'ACAT (Action des chrétiens pour l'abolition de la torture) propose une nuit de prières, chapelle Ste Clotilde à la Maison d'unité, Paris (75), France. June 23, 2012: " the night of the guards " oecumenical celebration organized by ACAT, Paris (75), France.

Dans plus de 50 pays, et depuis quatorze ans, les veilleurs se rassemblent pour une nuit d’intercession, unis pour porter dans leurs prières toutes les victimes de la torture. À la mondialisation de l’action de l’ACAT répond la mondialisation de la prière. Une initiative symbolique où passe le souffle d’une espérance qui n’a rien de déraisonnable, celle d’un monde sans torture.

Le thème de la nuit de prière 2019 est : « Mais délivre-nous du mal ». L’attention est portée cette année sur plusieurs personnes disparues : la Mexicaine Maria Marquez, mais aussi Huang Qi, journaliste et défenseur des droits humains en Chine, Déogratias Mushayidi, opposant politique au Rwanda et Amal Fathy, défenseur des droits humains en Égypte. Nouveauté cette année, la nuit des veilleurs ne tiendra plus en nuit . Les évènements pourront se dérouler avant ou après la date du 26 juin.

Paroisses, aumôneries, mouvements, communautés religieuses, tous sont appelés à être veilleurs pour ceux qui souffrent, à unir leurs mains car ce sont les mains de Dieu qui agissent par nos mains. « Seigneur, tu as vu, tu regardes le mal et la souffrance, tu les prends dans ta main » dit le psalmiste.
Seuls, en groupe, dans des temples, des églises, dans des communautés, dans des prisons, et même dans les couloirs de la mort aux Etats-Unis, des milliers de personnes manifestent leur soutien ensemble. En pratique, chaque veilleur s’engage à prier au moins un quart d’heure. Il pourra veiller seul dans le silence de la nuit ; ou rejoindre ceux qui auront prévu une veillée en commun.

« Partout dans le monde, les chrétiens sont appelés à veiller en soutien à dix victimes de la torture. Lors d’évènements organisés près de chez eux, ou seuls en tout autre lieu, ils accompagnent les actions de plaidoyer et les relaient jusqu’au cœur de Dieu, dans une nuit où la prière se fait cri. Un cri mobilisateur », explique l’ACAT

Nuit des veilleursQuelle est la mission de l’ACAT ?
C’est en 1974, le 16 juin, qu’une quarantaine de chrétiens fonde l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture (ACAT) à Versailles, en France. La mission de l’ACAT est de sensibiliser chacun, et particulièrement les chrétiens, au scandale de la torture. Se rapprocher des victimes de la torture, en intervenant et intercédant en leur faveur, tel est le sens du combat de l’ACAT.
En savoir plus sur l’ACAT

Comment s’inscrire ?
Sur le site Internet : www.nuitdesveilleurs.fr des propositions de veillées sont indiquées dans la rubrique : « participer à une veillée ».

Prier pour une personne en particulier ?
On peut prier pour une personne donnée ou pour l’ensemble des victimes de la torture. Si l’on veut intercéder pour des personnes précises, et connaître leur histoire pour mieux les porter dans la prière, le site www.nuitdesveilleurs.fr propose, dans la rubrique « Les victimes », 12 cas de personnes battues, torturées, emprisonnées ou maintenus en détention.

Comment préparer sa prière ?

Pour préparer son temps de prière de la nuit du 26 juin, que ce soit seul ou en groupe, le site www.nuitdesveilleurs.com propose des textes bibliques, des prières, des méditations, des psaumes et aussi des chants (rubrique « Des mots pour prier »)

Sur le même thème