S’engager pour faire progresser l’unité

Au sein d’une association

De nombreuses associations permettent de vivre avec d’autres passionnés l’engagement œcuménique. Elles offrent des activités et publient des bulletins qui permettent de s’engager au service de l’unité des chrétiens dans ses diverses dimensions. 
Avents
• Amitiés-rencontres,
• Amitiés œcuméniques internationales,
• Unité des chrétiens,
Unité chrétienne….

S’informer

Par des rencontres d’autres chrétiens, en participant à leurs célébrations, à des groupes de partages bibliques, en suivant des conférences où sont exposées leurs conceptions de la vie chrétienne. Il est donc important de connaître les différentes communautés proches de notre domicile.

Par des lectures :
• de publications (souvent en anglais) et le riche site internet du COE, des lieux d’information incontournables.
• de revues œcuméniques généralistes (Unité des chrétiens) ou plus spécialisées (Irenikon, Istina…), et des bulletins internet (ENI).
• de revues confessionnelles : orthodoxes (SOP, Contacts, Messager…) ou protestantes (BIP, Christianisme aujourd’hui, Positions luthériennes…), ou des sites internet des différentes confessions (FPF, Orthodoxie.com…)
• et des ouvrages : bibliographie

Se former

Il existe de nombreuses possibilités de formation oecuménique, qui proposent une validation :
• soit par correspondance : F.O.I. du Centre saint Irénée de Lyon, qui a un module en partenariat avec Théovie.
• soit dans des instituts universitaires : ISEO de Paris, Chaire d’œcuménisme à Lyon, Institut œcuménique de Bossey du COE, Institut de recherche œcuménique de Tantur
 
Il est possible aussi de se former en participant à des sessions, comme celle organisée tous les trois ans pour les délégués à l’œcuménisme et des colloques (centre Unité chrétienne de Lyon, Centre œcuménique de Strasbourg, Institut des Dombes, Monastère de Bose…) ou les rencontres d’associations œcuméniques (Avents, Amitiés, Amitié Œcuménique internationale…) 

Soutenir

• Par la prière 
Le Père Couturier avait lancé l’idée du « Monastère invisible », qui rassemblerait toutes celles et tous ceux qui portent dans la prière le souci de l’unité.
Le cycle de prière mensuelle du COE, des fraternités (Veilleurs…), des groupes (servantes de l’unité…) permettent d’entrer dans des réseaux qui nourrissent notre action de grâce pour les avancées œcuméniques et notre intercession. 

• Par le bénévolat
Pour l’organisation de sessions, la publication de revue (relecture…), l’information (traductions…), le service national de l’Unité des chrétiens (Conférence des évêques de France) a besoin de votre aide.

• Financièrement
Des associations aident financièrement des institutions ou revue. Ainsi l’Association pour l’unité des chrétiens aide l’Institut de recherche œcuménique de Tantur, près de Jérusalem, par l’envoi de livres ainsi que l’octroi de bourses d’études et la revue Unité des chrétiens …). Il existe aussi des organismes œcuméniques qui collectent des fonds pour des projets œcuméniques (Unita dei Cristiani…) ou des projets de développement (oikocredit…)

Agir

 Il existe de nombreux réseaux où des chrétiens de diverses confessions s’engagent pour la justice, la paix, la sauvegarde de la création, le dialogue interreligieux. Certains ont explicitement une dimensions œcuménique, comme l’ACAT (Action des chrétiens pour l’abolition de la torture…) ou le Réseau environnemental chrétien européen (ECEN) 

Sur le même thème

Semaine de prière pour l'unité des chrétiens

Documentation et informations œcuméniques

Unite des chrétiens

Rencontre européenne de Taizé à Bâle (28 décembre 2017 - 1er janvier 2018)

Communiqué du Conseil d'Églises chrétiennes en France Communiqué du CÉCEF Rencontre européenne de…