Ouverture du rassemblement Diaconia 2013 à Lourdes

capture_diaconia_lourdes_accueil

A Lourdes, 12 000 pèlerins ont pris place dans la basilique souterraine Saint-Pie X pour l’ouverture du rassemblement national  » Diaconia servons la fraternité », qui se déroule du 9 au 11 mai 2013. Dans l’assemblée, de nombreuses personnes en situation de fragilité, 1500 jeunes et 86 évêques.
 
« Si nous venons, c’est parce que d’autres personnes nous ont envoyés » a lancé Sœur Elisabeth Drzewiecki, de la Coordination nationale, aux pèlerins venus de toute la France en bus, en train, en avion et même en vélo… depuis Amiens !

« 210 personnes du diocèse de Lille, 250 de Nantes, 300 d’Angers » a précisé Daniel Maciel, de la Coordination nationale Diaconia 2013, lors d’un point presse ce matin. Auxquels François Soulage, Directeur du Secours Catholique, a tenu à ajouter 50 participants de Guyane, une trentaine de Guadeloupe et autant de Martinique.

« Car parmi nous, il n’y a pas de sans-voix, chacun peut parler et être écouté. Personne n’est trop pauvre pour n’avoir rien à dire » a souligné Mgr Bernard Housset, évêque de La Rochelle et Saintes, Président du Conseil pour la solidarité dans son mot d’ouverture.

Faire comprendre aux chrétiens que « la solidarité et le partage, ça les concerne », permettre aux personnes en situation de fragilité « d’être au cœur des communautés catholiques », ancrer la solidarité dans une démarche de foi – « de foi en actes » – et participer à « la transformation de la société », en luttant contre les causes de la précarité, sont les objectifs de cette dynamique dont le rassemblement national n’est qu’un temps fort.
 

Ce que nous disent les plus pauvres

Comme l’a rappelé François Soulage, beaucoup d’actions sont déjà en cours et de nombreux chrétiens sont engagés au service des autres : « Diaconia permet de mettre en avant tout ce qui se vit ». La force de son approche est qu’elle est fondée « sur ce que les plus pauvres nous disent ».

Pendant ces trois jours, comme lors du lancement du rassemblement pendant lequel le micro a circulé, la parole des plus fragiles est le point de départ d’échanges et de réflexions. Ainsi trois personnes du groupe « Place et parole des pauvres » ont témoigné du chemin parcouru devant l’assemblée qui a pu aussi entendre la parole de détenus.

Si les animations proposées cet après-midi et demain invitent à vivre une expérience, les forums de vendredi matin – dont la grande majorité a pour thème des questions de société – proposeront des outils « à saisir » et à diffuser largement.
 

Des fraternités pour vivre le partage

Pendant leur trajet vers Lourdes, les pèlerins ont constitué des groupes de 6 personnes, appelés « fraternités ». Elles seront un lieu privilégié pour approfondir humainement et spirituellement toutes les paroles échangées, pour des temps de partage de la Parole de Dieu et des repas.

Sur le même thème

  • logo dioconia 2013

    Diaconia 2013

    Diaconia est une démarche sur trois ans lancée le 10 janvier 2011 par plus de 100 mouvements et services d’Eglise et beaucoup de congrégation religieuses, et communautés nouvelles. Coordonnée par le Conseil épiscopal pour la Solidarité, elle a donné lieu à un rassemblement national les 9,10 et 11 mai 2013 à Lourdes.