Sélection 2018 du Jury de la BD Chrétienne d’Angoulême

Ce jeudi 25 janvier ont été mises à l’honneur,  dans l’église Saint Martial en plein cœur de la ville d’Angoulême et du Festival International de la Bande Dessinée, les deux BD retenues par le Jury lors de ses délibérations du  jeudi 19 décembre 2017 à la CEF.

affiche-colonneLe Prix de la BD Chrétienne est revenu, en cette année des 500 ans de la Réforme à « John BOST, un précurseur », édité par la Boite à Bulles, qui restitue, par la narration des découvertes de celui qui sera son successeur, la vie du Pasteur et Fondateur des Asiles de Laforce, en Dordogne durant le XIXème siècle, lieu d’accueil pour toutes sortes d’handicaps touchant ceux qu’on appelait aliénés.

Une mention spéciale a été attribuée à Zep, l’auteur de Titeuf pour « Un bruit étrange et beau » publié aux éditions Rue de Sèvres qui narre l’étrange aventure d’un chartreux, quittant son monastère pour une escapade parisienne et qui fait une relecture de sa vocation, de sa foi et de ses doutes, de son expérience du silence et de son rapport au monde.

Deux scènettes jouées par des enfants ont su retraduire des citations et des situations des deux BD primées et montrer la profondeur du témoignage mis en avant par ces deux œuvres, aussi différentes que complémentaires, du palmarès  de cette année.

Les autres titres sélectionnés ont été présentés et étaient également très divers :

  • « Le veilleur, une vie de Saint Jeseph » par Hadevis et  Valambois aux éditions de l’Emmanuel, présente le compagnonnage d’une famille d’aujourd’hui avec le Saint-Patron des Pères et la vie de ce dernier telle que la tradition la rapporte.
  • « Marie Mère du Christ », par Brunor et Cellier chez Mame propose une relecture de la vie de Jésus par les yeux de sa Mère et son expérience intérieure de la Bonne Nouvelle.
  • « Au matin du 3ème jour » par Laurent Bido et Etienne Jung chez Mame également, partage la quête des deux soldats romains sensés gardés le tombeau du Christ à la recherche de Jésus ressuscité.
  •  » Fatima, le jour où le soleil se leva » par Gaëtan Evrard et Dominique Bar aux Éditions du Triomphe, réalisée à l’occasion des centenaire des Apparitions fait revivre la vie des jeune bergers et l’histoire de leurs visions de la Vierge Marie.
  • « Le voyage du Pelerin » de John Bunyan, un pasteur baptiste anglais du XVIIIème siècle, édité en manga par BLF éditons, narre la quête du Chrétien et ses combats spirituels présentés dans ce roman allégorique.
  •  » Luther » par Givray, Cenni, Arnold coédité par Glénat et Fayard, présente de façon historique la vie du Réformateur, 5 siècles après.
  • « Suis l’homme en blanc » par Thomas Oswald et Jean-Francois Cellier aux éditions du Rocher entraine le lecteur au cœur de l’église birmane a la suite d’un jeune Karen qui recherche un prêtre missionnaire et découvre le christianisme avec lui.

Cette sélection pour le prix 2018, faite par l’association Bande Dessinée Chrétienne d’Angoulême de parutions entre novembre 2016 et octobre 2017 montre la variété des styles comme des sujets de la BD Chretienne. Les expositions, animations, conférences, ventes, dédicaces et célébrations, mises en place  dans trois lieux de cultes du centre-ville, par la même association et ses BéDévoles, pendant toute la durée du Festival international de la Bande Dessinée d’Angoulême du 25 au 28 janvier, en sont la preuve également.

En vidéo

Sur Twitter

Sur le même thème

  • BD chrétienne

    Angoulême 2018 : 32e Prix international de la bande dessinée chrétienne

    Pour sa 31e année consécutive, le prix international de la bande dessinée chrétienne a décerné son prix à une œuvre traitant de l’Espérance : John Bost, un précurseur de Vincent Henry et Bruno Loth aux éditions La Boite à bulle. Une mention spéciale est attribuée en 2018 à Un bruit étrange et beau du dessinateur Zep.