La Journée missionnaire mondiale, c’est dimanche !

171022-Semaine-Missionnaire-Mondiale-2017_sEn 2017, la Journée missionnaire mondiale est célébrée le dimanche 22 octobre, en la fête de Saint Jean-Paul II.
Cette année, le thème retenu pour les animations pastorales en France est : «Ensemble osons la mission !». 

Dans la vie de l’Eglise, et de toute Eglise diocésaine ou paroissiale, il y a des dimensions transversales : assurer le service des personnes handicapées, des plus démunis, prier pour la paix, pour les vocations, assurer la catholicité de l’Eglise, porter attention aux moyens de communications sociales, etc… cette liste hétéroclite à la Prévert, donne le tournis. C’est pourquoi, ces dimensions transversales de la vie de l’Eglise sont rappelées à notre attention et à notre prière par des « journées spéciales » : journée mondiale de la paix, de la création, des pauvres, des missions… une opération coup de poing en quelque sorte pour réveiller notre mémoire, un projecteur qui éclaire un point particulier qu’il ne faudra évidemment pas oublier le reste de l’année.

Il en va ainsi de la mission ou des missions. Toutes les paroisses sont invitées à célébrer la Journée missionnaire mondiale (JMM), l’avant dernier dimanche d’octobre. Cette journée a un triple objectif : s’informer, prier et partager avec les catholiques du monde entier. Son animation est confiée en particulier aux OPM – Œuvres Pontificales Missionnaires http://www.opm-france.org/

Objectifs 

  • S’informer : C’est le moment où tous les catholiques doivent s’intéresser aux diocèses de divers pays, et plus particulièrement aux mille et quelques diocèses qui n’ont pas les ressources (humaines, financières, en formation…) suffisantes pour assurer leur autonomie.
    En savoir plus
  • Prier : Chaque année des livrets de prières ainsi que de nombreux matériels sont proposés pour animer cette prière pour la mission, afin de l’élargir aux dimensions de notre planète.
    Les consulter
  • Partager : La quête de ce dimanche est un acte missionnaire. Elle permet à l’Église de vivre, d’assurer sa mission, sa croissance dans le monde et de favoriser l’annonce de l’Évangile. L’Église lui donne le statut de « quête impérée », l’intégralité de la collecte est transmise aux Œuvres Pontificales Missionnaires qui ont la charge de la répartir aux diocèses plus démunis.
    En savoir plus 

Quelques points d’attention pour 2017 

La géographie

La mission, les missions, les terres de mission ne désignent pas, ou ne désignent plus des territoires géographiques, des pays à l’exclusion des autres. La mission, c’est partout. La France, pays de mission : l’expression a maintenant déjà plus de 70 ans. Le pape François dans ses écrits, et en particulier dans Evangelii gaudium, a rappelé fortement que la mission fait partie de la nature de l’Eglise, elle n’est pas une activité parmi d’autres, que le chrétien est un disciple-missionnaire, que l’Eglise se doit d’être en sortie…

 

L’information

S’informer n’est pas une lubie de quelques-uns. Cette Journée mondiale de la mission a trois objectifs : prier, s’informer, partager. S’informer sur la vie et le destin de nos frères chrétiens sous toutes les latitudes est souvent une première étape vers la prière… et vers l’action.

Heureusement, de nos jours, s’informer est devenu assez facile, grâce aux médias et à internet. Nous ne sommes plus dépendants des récits exotiques de quelque missionnaire barbu qui passait prêcher dans nos paroisses… Dans la profusion actuelle d’informations, ce qui manque le plus, c’est notre curiosité qui nous permettrait de sélectionner ce qui est utile pour nous et pour notre « sens missionnaire ».

La quête

Il y a bien des techniques de levée de fonds plus efficaces que la quête au cours de l’eucharistie dominicale. La collecte d’argent au cours de la messe a un sens d’abord liturgique, symbolique… C’est ce que nous explique le P. Bruno Mary, directeur du service national de la pastorale liturgique et sacramentaire, ici .

Le message du pape

Traditionnellement, le pape publie un message pour la Journée missionnaire mondiale. Il est publié à l’avance pour permettre aux équipes d’animation pastorale, aux revues chrétiennes, etc de le reproduire le jour de la JMM, pour les prédicateurs de s’en inspirer.

Bonne JMM à tous !

P. Antoine Sondag, directeur du Service national de la Mission universelle