A Rouen, la Parole de Dieu au zénith

logo_la_force_de_la_parole

Une colombe s’envolant d’un livre. C’est le superbe logo du grand rassemblement diocésain prévu à Rouen le 20 octobre 2013 autour de la Bible : « La force de la Parole ».
 
Le diocèse de Rouen s’apprête à vivre le dimanche 20 octobre un rendez-vous exceptionnel. Depuis plusieurs semaines, 300 choristes de différentes paroisses répètent au sein d’une « chorale des chorales ». Le comité de pilotage organisé en sept commissions (Liturgie, Communication, Conférences-tables-rondes-témoignages, Spectacles et concerts, Logistique, Accueil-animation, Finances) ainsi que le pôle secrétariat (qui a nourri le site de paroles de l’Écriture envoyées par chaque paroisse, mouvement, aumônerie et communauté religieuse) travaillent d’arrache-pied depuis la fin de l’été 2012. Des bénévoles de tout le territoire sont mobilisés. Et surtout 8000 personnes sont attendues !

« Lors de l’assemblée synodale du 13 avril 2012, avait été voté l’organisation d’une grande fête diocésaine qui puisse nous rassembler ; au cours de celle-ci sera distribuée une Bible à chaque famille ou personne seule. C’est le cœur de l’événement », explique Béatrice Cheval, coordinatrice générale en tandem avec le Père Philippe Maheut, vicaire général. « Ce sera également, ajoute-t-elle, l’occasion de mettre un point d’orgue à l’Année de la Foi».
 

Parole de Dieu, parole de vie

Dès l’entrée, sous l’immense verrière, la Bible des Peuples (choisie pour ses notes accessibles) sera remise aux arrivants par des diacres et des serviteurs de communautés « de façon solennelle et souriante » avec cette formule « Reçois la Parole de Dieu, parole de vie ». « C’est une façon de redonner une place importante à la Bible, manifestation de la présence de Dieu parmi nous et aussi un geste missionnaire car, en l’offrant à d’autres, on permet d’entrer en conversation avec le Christ », commente Béatrice Cheval qui s’émerveille de la richesse des expériences qui seront présentées (la Bible jouée, peinte, gestuée, dansée, priée…).

Crèche, espace 4/7 ans, activités pour les jeunes (avec un spectacle du MEJ (Mouvement Eucharistique des Jeunes) et un concert du groupe Glorious), accueil de personnes à mobilité réduite, de catéchumènes, de personnes en situation de précarité. A noter une table-ronde avec le Père Timothy Radcliffe et le groupe de personnes ayant participé à Diaconia.

L’idée est que « tous se sentent accueillis, puissent goûter la Parole, dans une atmosphère de fête simple et fraternelle ». Le matin, la déambulation sera libre dans l’espace « La Parole dans tous ses états » « et chacun pourra puiser idées et outils » avant de se rendre au pique-nique partagé, animé par un bal-folk, un magicien et différents concerts. À 14h, le Grand témoin, le dominicain Timothy Radcliffe, interviendra avant la grande messe de clôture célébrée à 15h par l’archevêque de Rouen, Mgr Jean-Charles Descubes.
 

jean-charles_descubes_largeur

Mgr Descubes : « La Bible, sacrement de la présence du Christ »

« Quand j’ai commencé mes études au Séminaire universitaire d’Angers en 1957, mes parents m’ont donné la Bible de mon grand-père, un livre que je n’avais jamais ouvert. Plus passionné par la philosophie et la théologie spéculative, les cours d’Écriture Sainte n’étaient pas ceux qui m’intéressaient le plus. Un livre cependant m’a beaucoup marqué, La tradition biblique de Georges Auzou ; il était alors professeur d’Écriture Sainte au Grand Séminaire de Rouen ! Comme pour nombre de catholiques, le Concile Vatican II, sa Constitution Dei Verbum, le développement des groupes bibliques, une autre manière de concevoir la théologie, l’œcuménisme ont contribué à ce que, à côté de l’Eucharistie, je découvre la Bible comme un sacrement de la réalité de la présence du Christ, Parole vivante de Dieu. En remettant une Bible aux familles et aux foyers du diocèse, c’est ce signe que je souhaite leur donner, pour que le Christ les accompagne dans leur vie et dans leur maison.

Parmi bien d’autres, j’aime relire le psaume 43 qui exprime si bien les interrogations de chrétiens fidèles et pourtant incompris, voire rejetés. L’Évangile selon saint Marc a également ma préférence : il n’est pas plus facile aujourd’hui qu’à son époque de reconnaître en Jésus le Fils de Dieu. Il faut se laisser convertir par l’Esprit Saint, par la Force de sa Parole ».

Sur le même thème

  • 10 mai 2009: messe célébrée par le pape Benoît XVI au stade d'Amman, Jordanie.

    Année de la Foi (2012-2013)

    Dans le Motu Proprio « Porta Fidei », le pape Benoît XVI a annoncé une « Année de la Foi ». Elle a débuté le 11 octobre 2012, pour le cinquantième anniversaire de l’ouverture du concile Vatican II, et s’est terminée en la solennité du Christ Roi, le 24 novembre 2013. Des livres pour l’année […]

  • Dossier Anniversaire de Vatican II

    Anniversaire de Vatican II

    Le 11 octobre 1962 s’ouvrait le concile Vatican II qui a transformé le visage de l’Église et modifié ses relations avec le monde et avec les autres religions. Cinquante ans après, la mise en œuvre des textes du Concile est toujours d’actualité.